À propos

États membres

Plan de convergence

Projets

Documents

Actualités

Evénements internationaux

Commission des Forêts d’Afrique Centrale
Une dimension régionale pour la conservation, la gestion durable et concertée des écosystèmes forestiers d'Afrique Centrale

Burundi    cameroun   Congo   Gabon   Guinée Equatoriale   Centraenique   Congo démocratique   Rwanda   Sao Tomé et Principe   Tchad

Cherchez notre site

(Agence Ecofin) - Le Cameroun porte sur son territoire une partie du massif forestier du Congo qui représente le second puits de carbone de la planète. Séquestrant de ce fait plus de carbone qu’il n’en produit, le pays n’en subit pas moins de plein fouet les effets des dérèglements climatiques.

Dans la Contribution déterminée au niveau national que le gouvernement présente à la COP 26 qui se tient jusqu’au 12 novembre 2021 en Grande-Bretagne, le pays s’engage à réduire de 35% ses émissions de CO2 à l’horizon 2030. En 2015 lors de la COP 21 à Paris, cet objectif était de 32%. Coût de cet effort : 32 milliards de FCFA.